Actualités musicales

Prince And The Revolution - Purple Rain

Prince And The Revolution – Purple Rain – Chronique de l’album

Paru en 1984, l’album Purple rain de Prince, fête ses trente ans cette année. A cette occasion, le chanteur vient de nouveau de convoler en justes noces, avec son ancienne épouse Warner. Au terme de plusieurs années de discordes, l’artiste et la maison de disque ont trouvé un nouvel accord, qui permettra la sortie prochaine, d’une édition spéciale de Purple rain, incluant des titres inédits attendus depuis de nombreuses années. Il permettra aussi de céder à l’artiste, la propriété des masters, de ses nombreux hits et classiques parus de 1978 jusqu’aux années 1990.

Mais revenons à l’été 1984, à cette époque bénie où Prince et son groupe The Revolution allait nous livrer, ce qui restera à jamais, l’un des plus grands disques des années 80.

Purple rain est avant tout la bande originale du film éponyme, dans lequel Prince incarne un jeune chanteur, en quête de célébrité, où il livre une démonstration de ses talents de musicien et d’acteur, sous une pluie de décibels. Le disque débute par le tonitruant Let’s go crazy, qui sera le second single. Ce titre imparable annonce la couleur. Elle sera violette et nous conduira dans un univers musical très éclectique.

Le Kid de Minneapolis, avait prit soin de nous envoyer un carton d’invitation, avec le premier single When doves cry, illustré d’un vidéo clip débutant par un Prince sortant d’une baignoire fumante à l’assaut de sa bien-aimée, où se côtoie les images du film les plus marquantes, histoire de nous mettre en haleine. Le single publié le 9 mai 1984, atteindra la première position du Billboard Hot 100, le 7 juillet 1984 et se classera aussi à la première position au Hot R&B/Hip-Hop Songs et au Hot Dance Club Songs en 1984.

Mais si Prince sait brillamment nous faire virevolter, à coups de riffs dévastateurs, il sait aussi nous transcender, avec des compositions inspirées comme The Beautiful ones, chanson d’inspiration renaissance, où on a l’impression qu’il s’adresse à une entité supérieure avec la majesté qui lui est propre.

Il n’hésitera pas par d’ailleurs, à adopter la tenue princière adaptée, en portant des chemises à jabots et autre fanfreluches pour parfaire son image de diva. Avec le titre Purple rainPrince entre en état de grâce et l’image qu’il renvoie à ce moment là, marquera à jamais les esprits. Cette ballade, troisième extrait de l’album, ne fait qu’enfoncer le clou permettant à Prince d’accéder enfin, au rang des superstars de l’époque comme Michael Jackson. I would die for U clôtura la promotion du disque, qui se prolongera en parallèle sur scène.

La tournée Purple Rain Tour sera pour l’époque, l’une des plus acclamées à travers les États-Unis, où 1,7 millions de billets seront vendus. Purple Rain recevra l’oscar de la meilleure musique pour un film musical et l’album obtiendra six récompenses, dont deux Grammys, trois American Music Awards et un Academy Awards, avant d’être classé 72e des « 500 plus grands albums de tous les temps » par le magazine Rolling Stone.

Tracklist de l’album Purple Rain :

  1. Let’s go crazy
  2. Take me with U
  3. The beautiful ones
  4. Computer blue
  5. Darling Nikki
  6. When doves cry
  7. I would die for U
  8. Baby I’m a star
  9. Purple rain

 

Sébastien MOUTON – le 29 mai 2014

Sources : Wikipédia / Funk*U

Commentaires :

RockThisWeb : Toute l'actualité musicale