Actualités musicales

Pet Shop Boys – Fundamental

Fundamental est le 9ème album du groupe anglais Pet Shop Boys, paru en mai 2006.

Le groupe principalement connu, pour ses hits à succès dans les années 80, comme West End Girl, It’s a Sin, ou encore Domino Dancing,  revient au cours de la décennie 2000, après une baisse de régime à la fin des années 90, avec un disque plus sombre et mélancolique.

La sobriété de la pochette fond noir, avec les membres du groupe disposés sur le côté droit est une parfaite illustration, de l’esprit de ce disque. Le nom de l’album fait référence au fondamentalisme; une position religieuse qui soutient une interprétation stricte et littéraliste des textes sacrés. L’heure n’est pas à la gaudriole et l’imagerie associée à ce nouvel opus, se veut plutôt lourde.

Avec ce disque les Pet Shop Boys retrouve le producteur Trevor Horn qu’ils avaient quitté en 1989, avec le titre It’s Allright  et voit le groupe s’exprimer davantage sur la politique.

Composé de 12 titres, la chanson Psychological ouvre l’album et traite des tensions et de la peur engendrée par les attaques terrorismes aux Etats Unis.

I’m with Stupid, le premier single extrait de l’album est une satire de l’alliance du gouvernement de Tony Blair avec son homologue américain George W Bush.

Trois autres titres sortiront en single, Minimal,  là pour nous rappeler qu’ils sont toujours capable de nous faire danser et nous faire oublier nos peines, le somptueux Numb, dont le clip reprend les images de la bataille de Leningrad et de la famine engendrée par cette bataille.

Mais aussi Intégral, sortit en dernier extrait,  qui critique ouvertement l’Identity Cards Act de 2006, en Grande Bretagne et par la même occasion la politique de Tony Blair.

Luna Park, titre fantomatique complète, le sentiment de peur engendré, par les menaces toujours présentes d’attaques sur les civils. Néanmoins elle se veut optimiste car, il est important de continuer à s’amuser et à être heureux malgré la peur.

Casanova in hell fait référence au célèbre Casanova. Le chanteur Neil Tennant s’inspira du livre Casanova’s Homecoming d’Arthur Schnitzler, pour composer ce titre. La chanson Indefinite Leave to Remain porte quant à elle, sur le statut d’immigrant au Royaume Uni.

Par les sujets abordés, l’écoute de ce disque peut s’avérer pesante, mais cela apporte de la consistance et de la densité à l’ensemble, car brillamment mis en valeur par l’orchestration choisie par le groupe, alliant modernité et classicisme.

L’album reçut de très bonnes critiques à sa sortie, les meilleures depuis la sortie de Very sortit en 1993, mais ne fut cependant pas un succès commercial et ne se vendit qu’à 1 000 000 d’exemplaires à travers le monde.

Cet album remporta 2 Grammy Awards en 2007, dans la catégorie Best Dance/Electronic Album et Best Dance Recording,  pour le titre I’m with Stupid.

L’album est dédié à deux jeunes adolescents homosexuels d’origine iranienne,  Mahmoud Asgari et Ayaz Marhoni, pendus le 19 juillet 2005, accusés à tord ou à raison par un officier d’avoir violenté et abusé d’un jeune de 13 ans.

Un album majeur du groupe, à posséder absolument.

Sébastien Mouton, le 16/02/17

  1. Psychological 4:10
  2. The Sodom and Gomorrah Show :   5:19
  3. I Made My  Excuses and Left : 4:53
  4. Minimal : 4:21
  5. Numb :  4:43
  6. God Willing : 1:17
  7. Luna Park : 5:31
  8. I’m with Stupid : 3:24
  9. Casanova in Hell : 3:13
  10. Twentieth Century : 4:39
  11. Indefinite Leave to Remain : 3:08
  12. Integral : 3:55

Source : wikipédia

Commentaires :

RockThisWeb : Toute l'actualité musicale